Sélectionner une page

 

Communiqué de presse d’Emmanuel Crenne

Conseiller régional d’Occitanie – Délégué départemental du RN46

 

En Janvier 2018, le Rassemblement National du Lot avait distribué des tracts dénonçant la présence dans la mosquée de Souillac d’individus suspects appartenant aux milieux islamistes. Au cours de cette action, nos militants et moi-même  avions été intimidés et agressés verbalement à plusieurs reprises par un individu qui s’était présenté comme le Trésorier de la mosquée de Souillac.

J’ai porté plainte contre l’individu en question qui a été condamné pour outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique Vendredi 7 Septembre 2018 par le Tribunal Correctionnel de Cahors à une amende et à nous verser un dédommagement.

Cette décision du tribunal de Cahors est une grande victoire pour le Rassemblement National: notre droit à librement diffuser notre message politique concernant la montée et les dangers de l’islam radical à Souillac est ainsi en effet reconnu, contre tous ceux que cette information semble gêner et qui ont tenté d’interdire l’expression d’une liberté fondamentale par la menace et la violence.

Je note que malgré nos demandes répétées, malgré ces événements et cette décision de Justice, le Préfet du Lot n’a toujours pas fait fermer la mosquée de Souillac, que nous continuons à considérer comme dangereuse. Je lui ai donc écrit afin de réitérer ma demande de fermeture de ce lieu de culte. Nous continuerons donc notre action sur ce sujet jusqu’à ce que le danger de l’islam radical soit définitivement écarté dans notre département.