Sélectionner une page

La nuit dernière, la Mairie de Cahors a été taguée. L’adjoint au Maire en charge de la sécurité et de la tranquillité publique a déclaré ce matin dans la presse que les « Cadurciens vont devoir payer les réparations ».

Non, les Cadurciens n’ont pas à payer pour les dégradations commises par un ou plusieurs délinquants ! Ils payent déjà suffisamment d’impôts pour ne pas se voir imposer des frais de nettoyage supplémentaires. Il faut arrêter de faire payer toujours les mêmes.

Les honnêtes gens n’ont pas à subir les conséquences des actes des délinquants. Les délinquants doivent payer pour leurs méfaits. Nous demandons donc au Maire de Cahors de mettre en place la politique du « casseur-payeur », comme le lui permet l’article 44-1 du Code de procédure pénale.

 

Bruno LERVOIREDélégué départemental du Rassemblement National