Sélectionner une page

Communiqué de presse de Bruno Lervoire, Délégué départemental du RN46

Le bilan commence à être lourd. Cela ne fait même pas deux ans qu’Emmanuel Macron est à l’Elysée qu’il a déjà perdu une dizaine de ministres (dont Nicolas Hulot et Gérard Collomb), une vingtaine de conseillers (dont Alexandre Benalla et Ismaël Emelien) et plusieurs députés (dont Joachim Son-Forget et Matthieu Orphelin). Autant de départs en si peu de temps, c’est très mauvais signe.

Dans le Lot, la situation n’est pas meilleure. En moins de trois ans d’existence, le mouvement présidentiel « La République En Marche » a connu pas moins de 3 référents départementaux. Après le départ de Monsieur Maurel et la démission de Monsieur Landrein, Monsieur Fournet aura tenu dix jours avant de démissionner et de quitter le mouvement. La valse des chefs est presque devenue une habitude.

Alors que les gilets jaunes continuent à se mobiliser chaque samedi et que le Grand Débat semble devoir déboucher sur une impasse, une telle instabilité à la tête de la majorité présidentielle est plus qu’inquiétante. A la veille d’élections européennes cruciales, « La République En Marche » se transforme en « La Débandade En Marche ».

Pendant que les « marcheurs » arrêtent de marcher, le Rassemblement National accélère sa campagne pour les élections européennes du 26 mai prochain. Les évènements et les rencontres de proximité se multiplient dans toute la France et plusieurs rendez-vous importants se préparent dans le Lot. Le calendrier sera bientôt rendu public.